Revue de web

La Souveraine voilée

Jo Ann Von Haff nous offre ici une fantastique histoire : - riche de ces nombreux personnages aux caractères bien trempés : fier, violent, égoïste, traître, déterminé, profondément humain.... et terriblement attachants. - Chatoyante par la magnifique poésie des mots. Charm Clochette

La Reine Guérisseuse

Je viens de terminer la lecture de "La reine guérisseuse"... Je suis encore toute chamboulée (maintenant j'ai trop hâte de lire la suite. J'adore toujours autant l'univers que tu as mis en place et les personnages ♥♥ Aylyn C'est un très beau roman, Jo Ann. Fiha a un courage fabuleux, qui grandit de jour en jour. ♥♥ Et la couv de ce tome 2 est juste tellement sublime ! Charlotte Non d'un Sakran !! Il va vraiment falloir attendre jusqu'au 15 novembre pour avoir la suite de la Reine Guérisseuse ??!! Par Asîa, je ne tiendrai jamais jusque-là ! Après la Treizième Concubine, qui m'avait déjà complètement envoûtée il y a quelques années, j'ai retrouvé avec un plaisir immense l'univers riche et parfaitement maîtrisé de la série fantasy "Tarandes et Sakranim", de Jo Ann Von Haff. Le talent de Jo Ann réside principalement dans sa capacité à mettre au monde et à animer des personnages aussi complexes et approfondis que le sont de véritables êtres humains. Mais tout son génie se révèle dans les infimes et subtiles touches qu'elle sème et cultive sans bruit... subitement, vous ouvrez les yeux et vous vous apercevez que vous vous êtes attaché à tel personnage que vous détestiez auparavant. Ou que tel autre qui paraissait insignifiant a pris une importance capitale dans l'histoire. Tout est fluide, sobre, dosé, naturel, évident... parfait. ... et on doit quand même attendre jusqu'au 15 novembre !!!! Cécile

La Treizième Concubine

Il y a des bons, des moins bons, des pourritures (le Roi Miro, violent, sadique, rien pour le rattraper). Pas de héros, pas vraiment, des gens un peu comme vous et moi en fait. J'ai franchement adoré ce bouquin et le tome 2 est tout aussi bien! Un roman de fantasy qui change vraiment. LSJ'avais déjà eu l'occasion de découvrir la plume de Jo Ann via la trilogie du Sorbier des Oiseleurs (une histoire de fées veillant sur leurs protégés humains), qu'elle a eu la gentillesse de m'invoyer en avant-première. J'avais été littéralement ensorcelée. Je me suis donc jetée sur La Treizième Concubine dès qu'elle est sortie. La Treizème Concubine nous entraîne dans un monde où l'on compte en base treize, où l'on mange de la soupe de poires-de-terre et où les pâtisseries fleurent bon les chaussons aux pommes. L'univers tout entier est réfléchi au brin d'herbe près. On trouve dans ce monde deux pays en guerre depuis trop longtemps et, entre eux, une chaîne de montagnes où vit Fiha, jeune guérisseuse d'un village qui fait les frais des interminables combats. Les personnages sont hauts en couleurs, chacun à leur façon. Comment ne pas pleurer avec Ian, la concubine favorite du Roi Barbare ? Comment ne pas fondre devant les efforts de Tado, le guerrier amoureux, pour convaincre Fiha de le suivre au bout du monde ? Comment ne pas avoir envie de mettre un paire de gifles à Lika, la princesse héritière ambitieuse... qui a pourtant raison pour beaucoup de choses ? Comment ne pas détester Pola, l'horrible concubine qui écorcherait vives toutes les autres si elle en avait l'occasion ? Comment ne pas sourire quand Iro, le frère d'armes de Mirö, tient tête à son suzerain pour défendre les plus faibles ? Comment ne pas frissonner de douleur et de compassion quand Fiha se fait épiler pour la première fois ? (ok, j'arrête...) Si vous aimez la fantasy, les intrigues politiques et les guerres, les histoires de fierté, de haine et de renoncements, les poires-de-terre et les fleurs mauves, sautez dessus ! Blanche Saint-Roch Tout y est : l'aventure, le mystère, la cruauté, la guérison, un brin de surnaturel et des destins qui basculent. Heilanie Dumas Grosjean Cette histoire est tissée comme une tapisserie d'Aubusson, avec finesse, méticulosité, patience et une très grande richesse dans les personnages. C'est surtout un crescendo dont on ne s'aperçoit qu'on est prisonnier que quand il est trop tard. Cécile Ama Courtois Très très bon bouquin, c'est du Robin Hobb en beaucoup plus palpitant. À acheter sans hésiter. Mon seul regret est que je ne l'ai pas édité. Lilian Ronchaud Si j'ai comparé hier Jo Ann à Robin Hobb, je pourrais aussi la comparer à David B. Coe ou Lynn Flewelling et leurs sagas dont, au fil des tomes, on ne se lasse jamais. Et je ne suis pas sûr que trois tomes soient suffisants... Bon, promis, maintenant, j'arrête... Mais que vais-je lire maintenant ? » Lilian Ronchaud « Je n'ai pas pu dormir avant de terminer. Superbe héroine! Superbe histoire! J'ai adoré et je veux lire la suite!!!! » Rolanda Brinca « Pour l'univers que tu as créé, je suis juste sous le charme. Les demi-lunes sont mon nouveau fantasme culinaire (...). Fiha est incroyable avec son franc parlé et son bon sens de montagnarde... Je l'adore définitivement. » Luna Negra « Ce que j'ai aimé, c'est la (les ?) dimension psychologiques du roman. On suit les conflits et la guerre du point de vue des personnages et ce mode fait la part belle aux sentiments parfois autres qui les animent, et d'autres plus... personnels ^^. (...) On ne s'ennuie pas une seule seconde, car les rebondissements s'enchaînent, et il y a toujours des choses intéressantes qui se profilent à l'horizon... Du coup, la frustration, à la fin était énorme. » Avalyn « La fin donne tellement envie de lire la suite. Je suis impatiente de connaître ce qui va se passer pour Fiha, j'ai adoré l'intrigue, adoré la manière dont elle tient tête à Miro. » Isabelle « Ce livre recèle de petites pépites, qu’elles soient attendrissantes, cruelles ou manipulatrices. Chaque personnage est charismatique à sa manière, profond. On sent beaucoup de travail en amont de la part de l’auteure. Des années de travail. Rien que ça. L’univers est cohérent, approfondi jusqu’aux menus, jusqu’à la couleur des uniformes de combat en fonction du grade. » Terhi Schram « Pourquoi je l’ai choisi : pour la profondeur des personnages et de leurs sentiments. L’univers du roman est réfléchi jusqu’au moindre détail, de la généalogie des rois jusqu’au nom des petites fleurs des montagnes. Cerise sur le gâteau : la plume de l’auteur m’a ensorcelée ! » Roxane Dambre pour [Espaces Comprises] « Je suis arrivée hier soir à la dernière page en me disant ce que je ne m'étais pas dit depuis longtemps "Oh non ! Déjà !" Jo Ann certifie son roman sans Dragon, sans elfes... Mais ne vous y trompez pas, il y a de la magie dans chaque page ! (...) Et quel voyage ! J'espère être capable un jour de faire entrer le lecteur dans mon univers comme Jo Ann sait le faire avec le sien. » Geovane « (...) je n'ai jamais lu un livre comme "La Treiziéme Concubine" , j'ai appris énormement avec la belle Fiha Lodan. Cet étè j'ai été transportée dans un univers magique, je me suis promenée ds la vallée des croisées, ds le comté des Hautes-Dangham et j'ai vécu un rêve parmi les Tarandes et les Sakranim. » Indira Le premier tome de Tarandes et Sakranim lu (ou plutôt dévoré^^). J'ai adoré l'univers mis en place, les personnages (surtout Fiha et son caractère bien trempé) et je n'avais u'une hâte, lire la suite. Heureusement pour moi, le début du tome 2 est dispo^^ Je me suis donc empressée d'aller lire les 6 premiers chapitres (maintenant j'attend impatiemment la fin de semaine prochaine^^). En tout cas pour l'instant, le second tome est aussi prenant que le premier. Aylyn

Posts les plus consultés de ce blog

[Lecture libre] Le Bal de la Vieille-Ville (nouvelle)

Personnages de Tarandes et Sakranim

Tarandes et Sakranim, l'élégie complète