Fiha Lodan, la Guérisseuse

Fiha (détail de la couverture)
© Christelle Coïc
Fiha Lodan est née en 984MD dans le village de Laval, dans la vallée des Croisées, dans le comté des Hautes-Dangham, au nord du royaume de Laar. À l'âge de dix-sept ans, elle ne connaît pas la signification du mot « paix ». Seule survivante du massacre de Montag, Fiha a perdu toute sa famille : son père guérisseur, sa mère et ses neuf frères et sœurs aînés. On dit qu'elle est encore en vie grâce à sa petitesse, personne ne sait réellement comment. Pour elle, cette même petitesse est une malédiction.
Sa petite taille est pourtant compensée par un caractère trempé. Elle ne croit ni en rien ni en personne, elle est têtue comme un arc. Elle déteste les Galdanim par-dessus tout, à l'origine de tous ses malheurs, et ne peut pas entendre parler d'Asîa, la Déesse Toute-Puissante.
Asociale et silencieuse, Fiha est désormais la seule guérisseuse de la vallée des Croisées. Elle ne se sépare jamais de la besace de guérisseur de son père. Initiée aux secrets des plantes et des poisons dès son plus jeune âge, Fiha a également des « mains asîanes » : douces et fermes. Avec une simple pression, elle pourrait endormir un géant.
Fiha © Aurélya, 2013
Rancunière et obstinée, peut-être, illettrée aussi. Mais Fiha, dont le prénom signifie pomme, le fruit du grand esprit, est extrêmement intelligente, d'une perspicacité hors norme et son instinct de survie est aigu. Quand elle n'est pas en train de soigner les montagnards, Fiha confectionne des huiles, des laits parfumés, des potions et des antidotes. Le parfum des fleurs-mauves, fleurs préférées de sa mère, est sa signature. 
Fiha n'aspire qu'à un peu de tranquillité, ce qui est quasiment impossible dans une vallée qui est un champ de bataille depuis toujours.

Que devient Fiha après La Treizième Concubine ? [Spoilers]

Posts les plus consultés de ce blog

[Lecture libre] Le Bal de la Vieille-Ville (nouvelle)

Guerrier Tado Anddan

Les Êtres Asîans